Vous le dites tous dans les sondages, la qualité de l’environnement fait partie des principaux critères déterminant aux choix d’une ville. Qu’y a-t-il derrière ce mot un peu un fourre-tout ?

D’abord une ville plus ou moins verte ou fleurie, à l’air plus ou moins pollué, aux transports plus ou moins doux (ou durs) etc. Puis son environnement géographique, son arrière-pays où l’on ira s’échapper un dimanche après midi ou le temps d’un Week-end.

Commençons par la ville.

Les critères permettant de rendre compte de la qualité de l’environnement d’une ville sont devenus innombrables, renvoyant à des milliers d’indicateurs parfois très techniques. Dans notre palmarès ville idéale, nous avons retenu des critères simples, mais recouvrant souvent des réalités plus complètes :

– le Palmarès des Villes Fleuries, dont la traduction est visible au quotidien dans les rues,

– la qualité de l’air, aux incidences discrètes mais réelles pour la santé de tous, petits ou grands. Elle est aujourd’hui mesurée au jour le jour dans toutes les villes de France,

– la présence d’un tram. Outre son importante capacité de transports, et son confort d’utilisation, le tramway est souvent la pointe visible d’un réseau transports en commun structuré et efficace.

Enfin, nous avons voulu mesurer le devenir possible des villes vers un avenir plus durable, plus supportable, en ciblant les villes engagées dans un Agenda 21. Cette expression, aux relents un peu technocrates, mais qui renvoie à l’avenir (21 comme XXIème siècle) désigne une démarche de gestion et de développement conçue en concertation avec la population, et qui intègre des objectifs sociaux, environnementaux et d’économie. Traduction : des achats responsables, le soutien au commerce équitable, l’aménagement d’éco-quartiers, la création de vélostation, mais aussi un plan « Internet pour tous » et la lutte contre l’exclusion.

Et l’arrière-pays.

Parce qu’il fait bon sortir de la ville au quotidien voire habiter à l’extérieur, nous avons passé la tête par la fenêtre pour voir ce qui se passe au delà de la ville. Nous avons mis en chiffres la proximité de la mer, de la montagne, et des espaces naturels protégés : les parcs naturels régionaux (PNR), il y existe désormais 46 en France, et les parcs nationaux, au nombre de 6 en France métropolitaine.

Indicateurs utilisés dans notre palmarès « Villes idéales » pour mesurer la qualité de l’environnement d’une ville :

– Proximité avec le littoral; www.mappy.fr
– Proximité avec un parc naturel régional; Fédération des Parcs Naturels Régionaux et www.mappy
– Proximité avec un parc naturel régional; Fédération des Parcs Naturels Régionaux et www.mappy
– Nombre de parcs naturels régionaux; Fédération des Parcs Naturels Régionaux
– Proximité avec un massif montagneux > 1000 mètres; www.mappy.fr
– Lauréat palmarès « villes fleuries »; www.villes-et-villages-fleuris.com
– Qualité de l’air (nombre de jours avec indice bon ou très bon dans la région); www.buldair.org
– Ville Agenda 21; www.agenda21france.org