Il ne suffit pas de constater que la maison que l’on vient de visiter est équipée d’ampoules éco-halogénes pour être certain que l’on va faire des économies d’énergie.

Le chauffage.

Dans les prochaines années, le prix des énergies (gaz, fuel, électricité) risquent de considérablement augmenté. Que vous achetiez ou louez votre futur logement, il est important de bien se renseigner sur le systèmes de chauffage. Mais avant cela, de vérifier l’exposition de la maison : si les fenêtres sont « plein sud », le soleil fournira de la chaleur naturelle en hiver. Attention néanmoins à l’excès de chaleur en été !

Le chauffage par le sol représente souvent la solution idéale. C’est économique et plus sain pour la santé car contrairement à des solutions où l’air chaud est propulsée, le chauffage par rayonnement ne déplace aucune particule ou poussière dans la maison.

Si la maison est équipée de plusieurs chauffe-eau, vous ferez là encore des économies. Idéalement, il faudrait que chaque source d’eau chaude dispose d’un chauffe-eau individuel. Ainsi, l’eau n’a pas à parcourir de longs tuyaux pour arriver à destination. Si vous habitez dans le Sud de la France, l’installation d’un chauffe-eau solaire peut diviser par deux votre facture d’eau chaude. Plus d’informations sur le site de l’ADEME (Agence pour le développement et la maîtrise de l’énergie).

Le diagnostic de performance énergétique.

Si vous êtes en contact avec le propriétaire de la maison que vous avez visitée et que vous voulez avoir une idée de ce qu’elle va vous coûter en matière de consommation d’énergie, demandez-lui si vous pouvez consulter ses factures d’électricité, de gaz ou de fuel. Demandez-lui ensuite les documents liés au Diagnostic de Performance Energétique.

Le DPE est obligatoire depuis juillet 2007. Il a pour objectif d’informer l’acheteur ou le locataire de la consommation d’énergie du logement en terme de chauffage, climatisation, production d’eau chaude… Un graphique résume la qualité énergétique du logement et la quantité d’énergie qu’il réclame. Sept niveaux sont affichés. A chacun d’entre eux est attribué une lettre de A à G et une valeur. Celle-ci correspond au nombre de kilowattheures que nécessite le logement par mètre carré et par an. La lettre A est attribuée aux logements dont la note est inférieure à 50 ce qui signifie que chaque m² de l’appartement ou de la maison demandera moins de 50 kWh d’énergie par an.

L’isolation.

Selon l’ADEME, dans une maison, la chaleur s’échappe principalement par le toit (30%) puis par les murs (25%). Quant aux fenêtres, elles ne représentent que 10% à 15% des pertes caloriques. Conclusion, ne vous contentez pas de vérifier que vous avez des doubles-vitrages !

Méfiez-vous aussi de l’adage « murs épais, chaleur conservée ». Contrairement aux idées reçues, un mur épais n’isole pas du froid. Il ralentit, l’entrée de la chaleur ou du froid, mais après un certain temps, il ne remplit plus son rôle de « tampon ». Il est donc important que vous demandiez au propriétaire quelle est la nature de l’isolation, en particulier dans une vieille maison. Les laines minérales sont les plus répandues (attention aux risques d’allergie), les laines végétales (chanvre ou lin) ou « naturelles » (laine de roche) sont plus écologiques mais nécessitent d’avoir été posées avec une épaisseur d’au-moins 30 cm.

Le jardin.

Si l’on considère que l’eau est une énergie à part-entière, alors soyez vigilant sur les végétaux se trouvant dans votre jardin. Entretenir des m2 de pelouse est une source de consommation importante d’eau. Mieux vaut des plantes indigènes (celles qui poussent naturellement) qui requièrent un minimum d’eau. La manière dont le jardin a été aménagé peut aussi vous faire faire des économies : si des arbres à feuilles persistantes ou des arbustes ont été planté sur le côté nord de la maison, ils joueront le rôle de brise-vent. De même, si le côté Sud du jardin est ouvert sur l’extérieur, alors les brises d’été ventileront et refroidiront la maison.

Lire aussi :
– Les points à vérifier avant de louer un appartement
– Check-liste « visite d’un logement »