La décision d’acheter un appartement ou une maison ne doit être prise « à la légère ». Même si les prix de l’immobilier sont à la baisse, est-ce vraiment pour vous et votre famille la bonne période ?

Comparer les avantages et les inconvénients de la location.

Bien sûr, l’achat a ses avantages mais parfois, la location représente la solution la plus adaptée à votre style de vie. Si vous n’êtes pas certain de votre avenir professionnel, si votre couple n’est pas stable, si vos enfants vont bientôt quitter le domicile… la location peut s’avérer plus intéressante à court terme.

Si vous n’êtes pas dans un de ces cas ou si vous hésitez, faîtes-vous une première idée en allant sur des sites internet d’annonces immobilières. Regardez le type de maisons proposées dans votre région et surtout leur prix de vente. Vous allez vite vous rendre compte que l’achat d’un logement coûte plus cher qu’une location. Ne vous découragez pas. Aujourd’hui, les banques prêtent sur des périodes de 30 ans ce qui réduit significativement le montant des mensualités de remboursement.

Imaginer sa maison idéale.

Pourquoi voulez-vous acheter une maison ? A quoi doit-elle ressembler ? Notez toutes vos envies et utilisez cette liste pour orienter vos recherches ou vérifier qu’une maison correspond bien à vos attentes et à votre style de vie. N’oubliez pas de prendre en compte les besoins de votre famille. Vous trouverez ci-après quelques exemples de questions à vous poser :

  • Quelle vie souhaitez-vous avoir dans 5-10 ans ?
  • Vous avez déjà des enfants ? Projetez-vous d’en avoir ? Combien ?
  • Votre travail vous oblige-t-il à vous déplacer régulièrement ?
  • Avez-vous le temps d’entretenir une maison et un jardin ? Aimez-vous bricoler ?
  • Voulez-vous vivre à proximité des commerces ? Supportez-vous le bruit de la rue ?

Avant et après chaque visite, consultez votre liste et demandez-vous si le logement entre bien dans vos critères. Un tel exercice vous permettra de rationnaliser vos choix et d’éviter un achat coup de coeur mais complètement inadapté à votre mode de vie.

Estimer son budget mensuel.

En plus des mensualités d’emprunt, vous aurez certainement d’autres charges à payer chaque mois. Si vous êtes actuellement locataire, vous ne les avez peut-être pas toutes en tête :

  • Assurance habitation : celle-ci est obligatoire et couvre d’éventuels dommages provoqués par un incendie, un dégât des eaux…
  • Impôts locaux : en plus de la taxe d’habitation que vous payez déjà en tant que locataire, vous serez soumis en tant que propriétaire à la taxe foncière. Son montant est corrélé à la surface du logement et sa localisation géographique. De grandes disparités existent en France. Si vous voulez estimer son montant, le mieux est de demander au propriétaire actuel.
  • Si la maison est située dans une résidence ou s’il s’agit d’un appartement, vous aurez peut-être des charges « collectives » à payer pour les parties communes.
  • Frais d’entretien : on a souvent tendance à les minimiser. Une maison nécessite d’être régulièrement entretenue sinon vous risquez un jour ou l’autre d’avoir des frais de rénovation importants à régler.
  • Chauffage, électricité, eau… : ce sera votre consommation exacte qui sera comptabilisée et non pas une quote-part comme cela peut être le cas en logement collectif. Si vous êtes frileux et que vous prenez des bains tous les jours… vous risquez de voir vos factures augmenter.

Calculer sa capacité d’emprunt.

Aujourd’hui de nombreux sites internet proposent d’estimer en temps réel le montant que vous pourrez emprunter. Sachez que la majorité des banques exige un apport significatif et qu’elles n’acceptent pas qu’un foyer soit endetté à plus de 30-35%.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, travaillez votre crédibilité bancaire bien avant d’acheter en :

  • payant vos factures sans dépasser les échéances
  • ne contractant pas de nouveaux crédits à la consommation
  • vérifiant auprès de la banque de France que vous n’avez pas d’avertissement

Imaginer des alternatives.

Si les maisons qui vous ont séduit sont inabordables, élargissez vos recherches pour trouver des logements plus accessibles. N’hésitez pas à vous orienter sur la périphérie du centre-ville ou vers des quartiers plus populaires, certains quartiers aujourd’hui en déclin pourraient prendre de la valeur. Si les prix sont définitivement trop élevés, envisagez un achat à deux. En regroupant vos ressources avec d’autres acheteurs, vous pourrez acheter une maison plus grande.

A lire également :
– Acheter une maison à la campagne
– Dans quel type de quartier s’installer