Vous vous êtes séparé de votre conjoint, vous subissez des problèmes financiers ou vous venez de perdre un proche, autant de raisons qui malheureusement vous poussent à déménager. C’est à contre cœur certes, mais ce n’est pas le moment de flancher et il vous faut regarder vers l’avenir en tentant d’accepter ce à quoi vous êtes contraint.

Un nid tout beau, tout neuf après votre déménagement.

Vu que vous devez vous reconstruire un nouveau cadre de vie, autant qu’il vous ressemble. Demandez-vous quels changements vous auriez souhaité apporter à votre ancien logement et voyez le côté positif : maintenant, c’est possible ! Aménagez votre espace, décorez-le, et si ça vous est permis, passer un coup de peinture pour égayer les murs.

Déménager pour être à nouveau chez soi.

A priori si le déménagement n’était pas un choix, vous traversez une phase qui vous pousse à vous installer dans un logement plus petit et vous serez donc forcé de faire un tri parmi vos objets. Listez ceux qui vous sont indispensables et sélectionnez les meubles qui vous aideront à récréer un environnement qui vous fera vous sentir bien chez vous.

Repenser votre logement.

L’ambiance sera certainement la même que dans votre précédent logement, mais ne cherchez pas à recomposer pour autant exactement le même espace de vie : bougez les meubles, les cadres, les miroirs et faites-vous plaisir en vous créant de toute pièce un nouvel environnement confortable et apaisant.

Gérer la période post-déménagement.

Vous traversez une véritable épreuve et il n’y a pas de mal à avoir besoin de s’entourer pour se se sentir mieux et se changer les idées : parlez de vos états d’âme mais essayez également de passer du bon temps et de vous sortir de la tête vos tristes pensées. Si vous prouvez choisir le lieu où vous habitez, préférez rester à proximité de gens que vous aimez. Si tel n’est pas le cas, il vous faudra prévoir quelques visites et enfiler un tablier pour régaler vos proches dans votre nouveau petit nid.