Porter des cartons peut s’avérer être une expérience très douloureuse. Et ce n’est pas parce que vous êtes prudent et en bonne santé que vous échapperez forcément au lumbago.

1- Connaître ses limites

Si en soulevant un carton, vous vous dîtes « c’est lourd » alors c’est qu’il l’est probablement trop. N’insistez pas et demandez de l’aide à un ami ou à votre déménageur. Inutile de vous lancer dans des challenges insurmontables : certains meubles, appareils électroménagers ou cartons ne sont transportables que par des super héros. Si vous avez déjà transporté une machine à laver ou un carton rempli de livres, vous faites surement partie de la communauté de ceux qui disent « plus jamais un déménagement. »

2- Soulever les cartons au plus près du corps

Plus le carton sera proche de votre corps, plus il sera facile à soulever. Pour le garder au plus près de vous, utilisez la méthode de la diagonale : mettez un pied sur le côté du carton d’emballage, l’autre derrière le carton, puis soulevez-le doucement. Cette technique vous permettra de soulager votre dos et votre cou.

3- Plier ses genoux et utiliser ses abdominaux

Nul doute que vous ayez déjà entendu ce conseil, mais il est bon de le répéter : pour soulever quelque chose de lourd … pliez les genoux et bloquez vos abdominaux. C’est eux qui doivent faire le plus d’effort. Dans le cas contraire, vous allez douloureusement faire souffrir vos lombaires.

Si vous avez à pivoter, tourner avec vos pieds, pas vos hanches.

4- Réfléchir avant d’agir

Avant de vous lancer, vous devez savoir où vous aller. Ne soulevez les meubles ou cartons qu’après avoir reconnu le passage et déblayé le terrain.

A lire aussi : faire ses cartons au dernier moment