Actifs, demandeurs d’emploi, personnes à mobilité réduite, étudiants… des aides existent. Encore faut-il les connaître.

Certaines régions facilitent votre arrivée : recherche d’emploi, de logement, création d’entreprise… Pour vérifier les possibilités, contactez le conseil régional de votre région.

Quelques entreprises en proie aux difficultés de recrutement et en quête de talents peuvent aussi vous aider dans vos démarches, voire, vous apporter une aide financière afin de couvrir les frais du déménagement par exemple.

Quoi qu’il en soit, puisque vous vous investissez dans un nouvel emploi et que vous prenez le risque d’emmener votre famille avec vous, pourquoi ne pas solliciter votre futur employeur ? Une aide ou un accompagnement spécifique multiplieront les chances de réussir votre mobilité.

Demandeurs d’emploi, familles, étudiant…

Par ailleurs, si vous recherchez un emploi, le Pôle emploi finance des aides à la mobilité. Vous pouvez vous renseigner auprès de votre agence. Si vous êtes, par exemple, amenés à vous déplacer pour aller à des entretiens, vos frais de déplacement et d’hébergement sont remboursés à hauteur de 5 000 euros par an. Consultez notre articles sur les aides à la reprise d’emploi pour en savoir plus.

Autre cas de figure, vous êtes bénéficiaire d’une allocation de logement ou d’une aide personnalisée au logement, vous attendez votre troisième enfant ou plus et vous déménagez entre le troisième mois de grossesse et les 2 ans de votre plus jeune enfant. Dans ce cas, vous pouvez obtenir la prime de déménagement attribuée par la caisse d’allocations familiales. Son montant minimum pour le troisième enfant : 957,60 euros, auxquels s’ajoutent 79,80 euros par enfant supplémentaire.

Pour les étudiants, certaines collectivités locales mettent en œuvre des aides spécifiques destinées à soutenir la mobilité des jeunes dans leur accès à l’emploi. Les aides varient selon les régions, souvent sous la forme d’un soutien financier (déplacement, permis de conduire, acquisition d’un véhicule, frais d’hébergement…) ou de « chèques à la mobilité » qui permettent l’achat de titres de transport. Notre conseil : adressez-vous au bureau d’accueil des universités qui saura vous aiguiller.

Les collectivités territoriales, soutenues par le fonds social européen, développent également un axe fort d’aide à la mobilité internationale des jeunes. Les étudiants des départements et territoires d’Outre-mer peuvent, quant à eux, bénéficier d’un Passeport à la Mobilité.

Bénéficiez de l’aide Mobili-Pass .

Ceux qui déménagent suite à un changement de lieu de travail peuvent bénéficiez d’une aide et d’un prêt qui cumulés peuvent aller jusqu’à 5 700 euros pour financer leurs premières dépenses en recherche de logement.

En savoir plus sur le mobili-pass.