Tous ceux qui ont des enfants peuvent facilement imaginer combien un déménagement peut s’avérer « douloureux ». Pour vous éviter les larmes de vos chérubins et réduire votre sentiment de culpabilité, suivez ces quelques conseils.

Organiser une fête de départ.

Invitez tous leurs amis une dernière fois. L’objectif est de donner à vos enfants la possibilité de dire au revoir à leurs amis et aux personnes qui leur sont chères (nourrice, maîtresse…). Et de le faire, non pas au dernier moment et avec tristesse mais dans une atmosphère de fête et de plaisir.

Créer un poster de souvenirs.

Aidez-les à sélectionner leurs plus grands souvenirs. Il est important qu’ils puissent retrouver dans leur nouveau logement des traces de leur ancienne maison. Proposez-leur de chercher parmi les photos, dessins, objets… ceux qui leur rappellent le plus leur maison. Collez-les ensuite sur une grande feuille avant le déménagement afin qu’il soit prêt à l’accrocher dans leur nouvelle chambre dès leur arrivée.

Ne pas tout changer.

Une forme de routines est nécessaires au bon équilibre des enfants. Même si un déménagement s’accompagne nécessairement de changements et de remises en question, ils seront heureux de retrouver certaines de leurs habitudes. Cérémonial du coucher ou du réveil, ballades dominicales en poussette, nutella au goûter… ne changez rien !

Les aider à se re-construire.

Réservez un endroit dédié au jeu et à la construction dans votre nouvel maison. Les enfants adorent jouer avec des boîtes ou des cartons. Cela tombe bien, vous allez surement en avoir un stock important après votre déménagement. Conservez-les pendant un certain temps et proposez à votre enfant de les utiliser pour construire « sa » maison. Choisissez une pièce ne nécessitant pas d’être rangée afin qu’il ne soit pas obligé de démolir son oeuvre tous les soirs. Achetez des marqueurs, des feutres, des banderoles… pour un résultat le plus coloré possible.