Les animaux sont très intuitifs lorsqu’il s’agit de changement ils doivent donc faire l’objet d’une attention particulière, même si vous devez déjà penser à beaucoup de choses…

Consultez votre vétérinaire avant le déménagement.

Indépendamment de la façon dont vos animaux de compagnie feront le déplacement – le plus souvent en voiture ou en avion – vous aurez besoin de prendre le temps de préparer, comme vous le faisiez lors de l’examen des déménageurs.

La première étape devra être votre vétérinaire, surtout si vous décidez de voyager en avion, car les compagnies aériennes exigent un certificat sanitaire.

Même si votre animal voyage en voiture, il est préférable de l’emmener chez le vétérinaire avant car votre nouvelle ville de destination peut comporter quelques risques sanitaires régionaux, par exemple dans les zones à moustiques … il est également recommandé que votre animal possède un tatouage.

Suivez quelques astuces pendant le déménagement.

Si vous décidez de garder votre animal avec vous pendant le déménagement, voici quelques astuces pour éviter les incidents :

  • Demandez à votre vétérinaire une copie de son dossier de santé et gardez-la avec vous.
  • Evitez les sédatifs, surtout si vous prenez l’avion.
  • Mettez-lui une étiquette d’identification-voyage. Ce changement rendra votre animal confus, il aura des réactions anormales, surtout les chats. Alors prévoyez sur cette étiquette le nom de votre animal, votre nom et adresse complète, votre numéro de téléphone ainsi que votre nouvelle adresse.
  • Assurez-vous d’apporter toutes les affaires nécessaires à votre animal, comme vous le ferez pour les vôtres : eau, bol de nourriture, litière, équipement de toilettage, médicaments… Pensez également à emporter un petit stock de la nourriture habituelle de votre animal, au risque où vous ne la retrouveriez pas dans votre nouvelle ville. Une modification brutale de sa nourriture peut entrainer des problèmes digestifs.

Bien se renseigner si vous déménagez à l’étranger.

Si vous déménagez à l’étranger, vérifier les lois relatives à l’importation d’animaux dans le pays. Plus particulièrement si vous allez aux Etats-Unis, où les règles y sont très strictes quant aux animaux (dossier sanitaire complet, éventuelle mise en quarantaine, …), et qui varient d’un Etat à l’autre.