Newsletter :

Partir dans une ville économiquement dynamique

Le dynamisme économique comme critère de choix d'une ville

En dehors de la région phare de l'Ile-de-France, la France a toujours présenté des situations économiques contrastées selon les territoires, des régions industrielles du Nord-Est aux régions plus tertiaires du Sud, de la France agricole de l'Ouest ou du Centre aux zones touristiques du littoral.

Le paysage économique français, déjà modifié depuis 30 ans par les mutations industrielles, est soumis en outre à une évolution démographique contrastée entre la France du Sud et de l'Ouest, dont la population augmente régulièrement, et la France du Nord-est, moins attractive. Enfin les effets de la crise économique se font sentir partout, mais de façon différenciée, selon le positionnement économique des régions.

La crise préserve le Sud.

"La crise économique a davantage touche les régions du Nord-Est en termes d'emploi, principalement les régions industrielles. Les régions du Sud, dont l'activité est orientée vers le tertiaire, ont été les plus préservées. Le Poitou-Charentes, Rhône-Alpes, la Bretagne et les pays de la Loire, jusqu'ici dans une dynamique positive, n'ont pas pour autant été épargnés par la crise. A contrario l'Ile-de-France a mieux résisté. " résumait l'INSEE en mai 2010.

Vous lirez aussi, toujours sous la plume autorisée de l'INSEE, que "dans les territoires les plus attractifs pour les populations, le taux de création d’entreprises est nettement plus élevé que la moyenne. " Autre bon point pour le Sud, qui attire irrésistiblement de nombreux ménages, et qui bénéficie ainsi d'un fort taux de création d'entreprises. Parfait. Vous pouvez alors foncer avec bonne conscience vers les régions du Sud ?

Pas d'indicateur unique et global.

Pas si simple. Vous lirez aussi que ce dynamisme en matière de création d'entreprises "s’explique en grande partie par le dynamisme du secteur des services. Ce secteur est cependant nettement plus volatil et la durée de vie des entreprises y est en moyenne plus faible, et la rotation de la main d’œuvre plus élevée, générant un risque de précarisation des actifs." Autrement dit, des nouvelles entreprises fragiles et des emplois précaires. Cela se gâte pour le Sud. D'autres statistiques viendront noircir le tableau, sur le niveau de vie médian, le niveau des salaires, ou le taux de chômage par région ou par département.  

Au delà de ces exemples, la leçon de l'exercice tient surtout dans la complexité de l'analyse économique d'un territoire et de la nécessité de croiser les sources d'informations et les indicateurs économiques et sociaux, pour vous faire une idée de la dynamique économique d'une ville et de sa région, et des perspectives qui peuvent s'y présenter.

Lire aussi : vivre dans une ville sûre

Indicateurs utilisés dans notre palmarès "Villes idéales" pour mesurer le dynamisme économique d'une ville :

- Nombre d'entreprises; INSEE
- Nombre d'entreprises de plus de 100 salariés; INSEE
- Nombre d'offres d'emploi par habitant publiées dans le département; Pole Emploi
- Niveau des salaires (salaire net horaire moyen); INSEE
- Soldes migratoires (nombre de nouveaux habitants par an); INSEE
- Nombre d'entreprises nouvellement créées en 1 an; INSEE
- Nombre de chômeurs divisés par le nombre d'actifs; INSEE

Commenter
Ajouter à mon agenda
Ajouter à mon espace personnel
Vos Commentaires :
- Aucun commentaire
Où déménager ?
Trouvez votre future ville avec notre palmarès interactif.
Dans quelle ville habiter ?
 > Ma future ville
Où habiter ?
Recherchez votre futur quartier avec notre outil exclusif.
Je recherche un logement
 > Mon futur quartier
Acheter un logement
Gagnez du temps et de l'argent avec un coach
Comment acheter son logement immobilier
 > En savoir plus
Nouveau projet professionnel ?
10 000 offres d'emploi avec Cadremploi.
Recherche d'emploi
 > Voir les offres emploi