Newsletter :

Où partir s'installer ?

Grande métropole ou village ? Ce test va vous aider à y voir plus clair.

Retrouvez ce test dans le guide "Quitter Paris ou pas" (Editions Parigramme). Un livre plein d’humour qui fait le point sur les clichés associés à la capitale, mais aussi à la vie en province. Pour commander le livre "Quitter Paris ou pas". Faire le test "Quitter Paris ou pas ?

Vous avez grandi :

1

Dans une petite ville de province.




2

En banlieue.




3

Dans Paris intra-muros.




4

Ballotté de ville en ville.




5
À la campagne.

 

 

 

 


_______

_________________________________________________________________________

Vous vivez en région parisienne depuis :

1

Trois ans.



2
Treize ans.



3
Vingt ans.



4

Toujours.

 

 

 

 


_______

______________________________________________________________________________________

Vous préférez :

1

Le 15e arrondissement.




2

Montreuil, les 10e et 11e arrondissements.




3
Les 6e, 7e et 8e arrondissements.



4

Le 9e arrondissement.

 

 

 

 


_______

______________________________________________________________________________________

Ça vous dérange :

1

D’entendre parler tous les jours de la dernière déclaration provocatrice de Nicolas Sarkozy.




2

Que vos journées soient entièrement bouffées par des conversations 100 % boulot.




3
Qu’on vous somme d’avoir une opinion sur le conflit israélo-arabe.



4
Que vos journées soient entièrement bouffées par des conversations 100 % superficielles.

 

 

 

 


__

____________________________________________________________________________________

Ça ne vous dérange pas :

1

Qu’un ami ou une connaissance débarque sans prévenir à la maison.




2

De passer une journée entière sans parler à quelqu’un.




3
De vous retrouver nez à nez avec un collègue de bureau au hammam.



4

De reconstituer à chaque fois un cercle d’amis au gré des mutations.

 

 

 

 


_ ______________________________________________________________________________________

Ça vous rend heureu(x)se :

1

Un thé siroté devant la cheminée.




2

Un cocktail bu langoureusement dans un cadre glamour.




3
Un rosé partagé avec votre tribu.



4

Une bière irlandaise au pub avec votre prof d’anglais à l’accent pointu.

 

 

 

 


______________________________________________________________________________________

Ça vous galvanise :

1

De planter des pieds de tomates dans le potager d’une copine, au milieu de la lande bretonne.




2

De planter des pieds de tomates dans un « jardin partagé » en compagnie d’un ami intermittent du spectacle.




3
De manger des tomates bio chez Rose Bakery avec les potes du bureau.



4

de rentrer déjeuner à la maison pour partager des tomates-mozza avec la voisine.

 

 

 

 

 

 

 

____________________________________________________________________________________

Vos résultats :

Majorité de
À la campagne/à la mer ! Paris est oppressant. La banlieue vous sort par les oreilles. Lyon ou Nantes, ça ne vous dit rien. Plus rien d’urbain ne trouve grâce à vos yeux et les seuls moments de respiration sont ceux que vous passez en Bourgogne, à Belle-Île ou à Anthy-sur-Léman (Haute-Savoie), au bord du lac. Le haut débit Internet, la vitalité culturelle (oui !) du monde rural et la « boboïsation » de certaines contrées plaident en faveur d’une vie au vert. Si vous êtes un(e) authentique amoureu(x)se de la ruralité, si un quotidien radicalement différent, un brin austère, ne vous fait pas peur, les associations, livres et magazines consacrés à l’installation à la campagne vous tendent les bras. Il faut réfléchir au lieu idéal – si la maison isolée est un rêve de week-end, le village peut s’imposer quand on y vit à l’année. Et attention ! Il ne faut pas demander au monde rural plus que ce qu’il peut offrir. Sauf à rejoindre des campagnes alternatives – éco-villages ardéchois, hameaux provençaux colonisés par des intermittents et des agriculteurs bio, villages numériques normands – vous croiserez, au moins un peu, la méfiance et le conservatisme. Il faut impérativement garder l’esprit ouvert et curieux, aller vers les gens, et ne pas se prendre pour la septième merveille du monde au motif qu’on vient du 11e arrondissement.

Majorité de
Vive la petite ville ! Rien ne vous détend davantage que de passer trois jours dans un endroit où il suffit de marcher cinq minutes pour gagner le centre, acheter un bouquin et une paire de collants. Vous ne faites plus vos courses à Paris mais dans cette jolie cité du Sud-Ouest où vit votre belle-mère et où tout est à votre portée, y compris la belle vraie campagne (quatre minutes en voiture). Les villes de Vendée, du Morbihan, des Côtes-d’Armor, du Tarn-et-Garonne, des Landes, de l’Aude, de l’Ariège… ont le vent en poupe, qui réunissent à la fois les services et la tranquillité. Mais attention ! Outre que vous devez dénicher ou créer un emploi, il vous faut également renoncer à la variété des rencontres et à l’anonymat. Pour une vie sexuellement débridée, vous repasserez.

Majorité de
De la grande ville d’accord, mais à taille humaine ! Vous êtes un(e) urbain(e) farouche, mais Paris et sa banlieue vous sont de plus en plus étrangers. Vous n’arrivez plus à vous approprier la capitale, chère, froide, excluante. La grande métropole régionale à 400 000 habitants est faite pour vous ! À Lyon comme à Rennes, à Nantes comme à Marseille, l’offre culturelle est d’excellente qualité sans parler du reste – conso et restos –, et l’offre d’emploi est réelle. Mais attention ! Le Parisien peut se lasser de croiser les mêmes personnes au théâtre ou à la librairie, avoir l’impression d’avoir fait le tour de la ville au bout d’un an et demi, regretter que seuls quelques bars restent ouverts après minuit. Et découvrir qu’ici aussi, il y a des embouteillages et des gens de très mauvais poil.

Majorité de

Et pourquoi pas l’étranger ? Paris est riquiqui, coincé, engoncé dans son histoire prestigieuse. Mais la France aussi, qui vous apparaît comme un mouchoir de poche où tout le monde se connaît, et en plus Sarkozy vous soûle. Partez à l’étranger. De la Grande-Bretagne au Canada en passant par les pays du nord de l’Europe, nombre de Français partent respirer un autre air pendant quelques années. Allez, du vent !
Commenter
Ajouter à mon agenda
Ajouter à mon espace personnel
Vos Commentaires :
PAOLA , le 02/01/15, Déception : encore et toujours Paris !!!.
Pourquoi Paris? La France n'est pas Paris, de plus impossible de sélectionner les réponses qui d’ailleurs ne sont pas représentatives des personnes vivant hors la capitale. Et nous ne sommes pas obligé(e)s de vivre dans une grande ville pour souhaiter déménager.
Sophiesophie , le 27/08/14, mettre à jour.
Il serait bon de le mettre à jour... Et Paris n'est pas le centre du monde !
Changerdeville , le 27/01/13, Reponse à Hourra.
Vous avez raison... un des items de réponse semble laisser croire que la seule grande ville de France est Paris. Nous avons apporté le correctif nécessaire. Merci pour votre vigilance et bon test.
Hourra , le 27/01/13, mouais.
ça commence bien : je ne peux pas répondre à la première question. Si on est né à marseille ou à lyon, doit-on choisir "petite ville de province" ? je suppose que c'est de l'humour parisien.
Afficher / Masquer tous les commentaires (2)
Où habiter ?
Recherchez votre futur quartier avec notre outil exclusif.
Je recherche un logement
 > Mon futur quartier
Acheter un logement
Gagnez du temps et de l'argent avec un coach
Comment acheter son logement immobilier
 > En savoir plus
Nouveau
Recherchez votre ville idéale avec votre iPhone.
Application Iphone changerdeville.fr
 > Téléchargement
Nouveau projet professionnel ?
10 000 offres d'emploi avec Cadremploi.
Recherche d'emploi
 > Voir les offres emploi