Newsletter :

Cohabiter avec un colocataire

Pour changer de ville et  acheter  votre futur logement,  prenez un chasseur immobilier.

Vous auriez dû avoir cette conversation avant même la signature du bail voire juste après le déménagement mais l'appartement était trop bien situé et puis la vue était tellement magnifique… tout était trop "beau". Du coup, vous n'avez pas pensé à mettre les choses au point avec votre colocataire avant de déménager.

Le récit d'une colocation sans lendemain.

Après une semaine idyllique où chacun a organisé sa nouvelle vie sans empiéter sur celle de son voisin, vous rentrez chez vous après une journée harassante et découvrez Victor, le bulldog de votre colocataire, affalé sur une montagne de vêtements éparpillées sur le sol de la salle de bains.

Avant que ce scénario ne devienne votre réalité, engagez une discussion avec votre colocataire pour établir les règles de base de votre association. Ne vous dîtes surtout pas que cela ne vous arrivera jamais parce que vous vous connaissez depuis longtemps. Même les meilleurs amis du monde peuvent devenir les pires ennemis après quelques mois de vie commune.

Vous ne pouvez pas attendre de votre colocataire qu'il soit votre clone, bien sûr. Il est inévitable que l'un de vous sera un lève-tôt, et l'autre un couche-tard. Mais alors comment gérer ces différences qui à la longue peuvent créer de fortes tensions et devenir de véritables sources de rupture ?

De la discussion nait une cohabitation sereine.

Le meilleur conseil pour une vie en commun agréable ? Abordez l'ensemble des points qui peuvent poser problème idéalement pendant un déjeuner afin que l'ambiance soit la plus conviviale possible. Renouvelez ces discussions au moins une fois par mois.

Pour vous aider, nous avons réuni la liste de questions à vous poser mutuellement :

Cigarettes et alcools.

- Est-ce que l'un de vous fume ? Si oui, comment allez-vous gérer cette situation ? Quelles sont les autorisations (fumer sur le balcon par exemple) et les interdictions (fumer dans les pièces communes). Si vous êtes non-fumeur et que vous n'avez jamais vécu avec un fumeur, ne dîtes surtout pas : "Ce n'est pas un problème" car vous vous rendrez vite compte que cela en est un !
- Buvez-vous de l'alcool, et si oui, à quelle fréquence ? Si l'un d'entre vous boit de l'alcool de temps en temps, précisez clairement ce que vous entendez par là. Si votre colocataire ne boit pas pour des raisons morales ou religieuses, demandez-lui sa position vis-à-vis des personnes qui ont cette pratique. Si l'un d'entre vous est alcoolique, comment se sentira-t-il s'il trouve des bouteilles d'alcool dans l'appartement ?
- Est-ce que votre colocataire a déjà consommé de la drogue ?

Habitudes de vie.

- Si vous ne vous couchez pas à la même heure, comment allez-vous respecter le sommeil de l'autre ? Le simple bruit de la clé dans la serrure peut réveiller une personne et pour peu qu'elle soit insomniaque, vous risquez de réduire drastiquement son nombre d'heures de sommeil.
- Combien de temps comptez-vous passer à la maison ? Est-ce que l'un de vous va y installer son bureau et y travailler à temps plein ?
- Que diriez-vous si votre colocataire invitez un copain ou une copine à dormir une ou plusieurs nuit(s) ? Établissez des règles très précises, y compris combien de temps vos amis respectifs seront autorisés à traîner pendant la journée.
- Est-ce que l'un de vous possède un animal de compagnie ou a l'attention d'en accueillir un ? Si vous décidez d'en avoir un en commun, qui assumera sa garde lorsque vous vous séparerez ?
- Quel type de musique écoutez-vous ? Quels sont vos programmes TV préférés ?

Propriété et tâches ménagères.

- Comment allez-vous vous répartir les tâches domestiques ? Fixez clairement ce que vous attendez de l'autre, encore plus si vous êtes un maniaque de la propreté. Que se passe-t-il si quelqu'un ne respecte pas ses engagements ? Y-a-t-il une contre-partie financière ?
- Comment allez-vous vous organiser pour les repas, en particulier le petit-déjeuner ? Est-ce que vous ferez les courses séparément ou allez-vous tout mettre en commun ? Allez-vous préparer vos repas ensemble ou individuellement ? Avez-vous des différences radicales dans les habitudes alimentaires. Par exemple, est-ce que l'un d'entre vous est végétarien ?

Un dernier conseil : le plus important est de s'engager mutuellement à toujours prendre le temps de discuter si des conflits surgissent. La colocation est une chance, elle permet de se faire de nouveaux amis et de gagner en maturité. Donnez-vous tous les moyens de la réussir en ne remettant jamais au lendemain une conversation, si difficile soit-elle.

Lire aussi : les autres conséquences de la colocation.

Pour plus de renseignements sur les régles de la colocation, vous pouvez contacter l'Agence Nationale pour l'Information sur le Logement de votre ville.

Commenter
Ajouter à mon agenda
Ajouter à mon espace personnel
Vos Commentaires :
- Aucun commentaire
Vous avez déjà déménagé ?
Envoyez-nous vos expériences.
Envoyez-nous vos témoignages.
 > Je témoigne.
Besoin d'un service ?
Bricolage, ménage... contactez 1 senior actif !
Logo senior à votre service bd
 > Contacter un senior
Achat immobilier
Un coach vous fait gagner du temps et de l'argent
achat immobilier avec net-acheteur
 > En savoir plus
Où habiter ?
Recherchez votre futur quartier avec notre outil exclusif.
Je recherche un logement
 > Mon futur quartier
Nouveau projet professionnel ?
10 000 offres d'emploi avec Cadremploi.
Recherche d'emploi
 > Voir les offres emploi