Lorsqu’on déménage, c’est un peu comme si chaque petit pan de sa vie se retrouvait dans un énorme camion. Pour éviter de vous « perdre » en cours de route, mieux vaut s’organiser.

S’acheter un agenda spécial déménagement.

Déménager, c’est s’attaquer à une pieuvre tentaculaire : vous n’imaginez pas le nombre de choses que vous allez devoir faire. Et tant mieux finalement, car ça pourrait vous faire regretter votre décision de bouger.

Afin de ne pas vous noyer dans cet océan de tâches à réaliser, commencez par vous procurer un agenda. Il va vous permettre de ne rien oublier et de tout planifier. N’hésitez pas à prendre un grand format avec de très grandes pages et d’en réserver une pour chaque jour. Pour les plus « geeks » d’entre vous, un ordinateur doté d’un « organiseur » s’avère tout aussi efficace. Enfin, écrivez au crayon de papier car vous devrez certainement gommer et reporter certaines choses.

Si vous n’avez pas encore trouvé votre nouveau logement, collez des post-it sur une carte pour géo-localiser les appartements ou maisons que vous aurez visités. Notez vos commentaires directement sur les post-it. Utilisez différentes couleurs en fonction de l’intérêt que vous avez porté au logement.

Après le déménagement, vous pourrez continuer à utiliser votre agenda pour faire votre changement d’adresse, gérer vos futurs rendez-vous avec l’école, l’agent EDF local ou les artisans auxquels vous ferez certainement appel pour rénover votre nouveau logement. Si une maman du quartier mentionne une bonne boucherie ou un bon pédiatre, l’option « répertoire » pourra vous être utile.

A ce rythme, votre agenda risque de devenir rapidement très volumineux mais ce n’est que temporaire. Au bout de quelques mois, vous pourrez faire un tri ou le laisser « à la maison ».

Préparer ses étiquettes.

Rien de tel que les étiquettes pour être certain de tout retrouver rapidement. Plutôt que d’écrire à la main et de prendre le risque d’attraper des crampes ou de ne pas pouvoir relire une écriture rendue illisible par précipitation, utilisez votre imprimante. Commandez des planches auto-adhésives de toutes les couleurs sur des sites de vente en ligne ou achetez-les directement dans des magasins spécialisés.

Cuisine, salon, chambres, salles de bains, caves… vous allez devoir emballer le contenu de chacune de vos pièces dans des cartons. Et croyez-moi, vous aurez beau ranger vos affaires avec la même logique que pour empiler des légos dans une boîte, vous devrez malgré tout faire face à une quantité impressionnante de cartons.

Collez chaque étiquette dans le coin supérieur gauche de chaque côté de vos cartons d’emballage. C’est l’endroit le plus visible. Si vous m’avez bien suivi, chaque carton aura 4 étiquettes (une sur chaque côté). Cela peut vous paraître superflu mais, une fois chez vous, vous vous rendrez compte de l’intérêt de ne pas avoir à tourner le carton dans tous les sens pour voir ce qu’il contient ou à quelle pièce il est destiné.

Si vous avez un doute sur l’affectation d’un carton, collez dessus une étiquette « stockage » et écrivez la même chose sur la porte de la pièce que vous réservez à entreposer ces cartons à destination inconnue.

Emballer à part les objets essentiels.

Dans un déménagement, on ne sait jamais vraiment quand l’ensemble des cartons seront disponibles… c’est pourquoi, il est utile de regrouper au même endroit les affaires indispensables comme le doudou d’un enfant, une boîte de pansements, des couvertures, une cafetière, une casserole ou un paquet de pâtes… bref un kit de survie pour le premier jour et la première nuit. Mettez-y quelques outils de bricolage. Si vous avez des enfants, pensez à prendre quelques DVDs qu’ils pourront regarder sur votre ordinateur portable.

Rester positif.

Un déménagement est source de stress et de déséquilibre mais rassurez-vous, normalement, tout ceci ne sera que temporaire. S’il est souhaité, le déménagement est synonyme de nouvelles aventures souvent bien plus enthousiasmantes que celles qu’on a laissées derrière soi. C’est en tout cas, tout ce que l’on peut vous souhaiter.

Lire aussi : prévenir les impôts de sa nouvelle adresse